La campagne de l'AJP pour les journalistes indépendants - Acte 2
Photo Belpress.com

Aux Assises internationales de journalisme (3) : « La précarité, une conséquence » (Hervé Bourges)

10 mars 2007 /// Catégorie : Pigistes d'Europe et d'ailleurs

Hervé Bourges est président de l’Union internationale de la presse francophone, président de l’Ecole supérieure de journalisme de Lille et ancien président de Radio France Internationale, TF1, France Télévisions et du Conseil supérieur de l’audiovisuel français. Sa carrière, il l’a commencée comme journaliste, il y a plus de cinquante ans. Une profession qui a considérablement évolué et qui est aujourd’hui en crise : les premières Assises internationales du journalisme n’ont d’ailleurs cessé d’en faire la démonstration au cours de ses trois (riches) journées de débats. La précarité comme cause de cette crise ? Davantage une conséquence et pas le point central, selon Hervé Bourges.

Ecouter le podcast :

« C’est une des conditions, pas la première. Les journalistes travaillent dans des conditions très difficiles, souvent sans statut. On voit se multiplier le nombre de pigistes par rapport au nombre d’emplois permanents. La presse écrite connait une crise. Dans l’audiovisuel, ça va et ça vient. La précarité est un problème très important. Ce n’est pas la base. Le problème le plus général est de savoir comment, aujourd’hui, les journalistes et les médias peuvent s’adapter à un système de mondialisation, d’évolution technique et de concurrence effrénée. La précarité des journalistes est une conséquence d’une situation de l’information non maitrisée qui voit des secteurs entiers fragilisés, qui en voit d’autres se développer et qui en voit d’autres exister sans journalistes. »

Edit (11/03/07) : Lire également l’article ‘Un monde sans journalistes’ (Le Monde, 10/03/07), faisant référence au discours d’Hervé Bourges lors de l’ouverture des Assises.