La campagne de l'AJP pour les journalistes indépendants - Acte 2
Photo Belpress.com

Aux Assises internationales du journalisme (2) : des journalistes heu-reux

7 mars 2007 /// Catégorie : Pigistes d'Europe et d'ailleurs

Dans les talons le moral des journalistes français ? Le premier baromètre CSA/ Les Assises du journalisme sur « le moral et le jugement des journalistes sur leur métier et leur profession » prouve le contraire. C’est même d’un non sec dont il s’agit puisque, sur un échantillon de 405 journalistes, 92% affirment être heureux. Quant aux conditions d’exercice de leur métier, 70% estiment qu’elles sont satisfaisantes. Par contre, ils sont 63% à dire que, ces dernières années, leur profession a évolué négativement. Quant à la précarité des journalistes, elle est épinglée (24%) comme l’un des facteurs portant atteinte au métier, derrière l’insuffisance de moyens matériels et humains (44%), l’insuffisance de temps (40%), le conformisme des rédactions (38%) et la pression économique (38%).

Lire tous les résultats du sondage en cliquant sur ce lien

Lire l’analyse du sociologue Jean-Marie Charon

Extrait : « Plus grave, un petit tiers dit envisager de quitter la profession. Une inquiétude qui porte sur les structures (la concentration, la pression économique, le manque de moyens, l’insuffisance de temps, etc.), alors qu’ils se révèlent ouverts aux évolutions du public ou des techniques (blogs, médias à la demande, critique par les citoyens, etc.). Une inquiétude et un regard critique, globalement plus forts chez les plus âgés. Un constat assez alarmant tient au fait qu’un petit tiers considère que les journalistes font plutôt mal leur travail du point de vue de la déontologie.«