La campagne de l'AJP pour les journalistes indépendants - Acte 2
Photo Belpress.com
La campagne

« Pigiste pas pigeon » au Parlement de la Communauté française

3 octobre 2006

Une parlementaire a questionné la Ministre Fadila Laanan à propos de la campagne  de l’AJP « Pigiste pas pigeon ».  Voici la question et la réponse de la ministre. Le travail avec nos élus commence au Parlement de la Communauté français. Séance du 21 septembre 2006 Question de Mme Joëlle Kapompolé à Mme Fadila Laanan, ministre […]

[ → Lire la suite ]

Liège : happening urbain

26 septembre 2006

Ce mardi 03 octobre, dès 18 heures, les rues et places de Liège accueilleront après celles de Bruxelles le happening urbain « Pigiste, pas pigeon ». Départ Place Cathédrale, itinéraire par les rues piétonnes vers la Place Saint-Lambert et la Place du Marché. Arrivée à la Maison de la presse de Liège (rue Haute-Sauvenière) vers 19.30 h, […]

[ → Lire la suite ]

Ca ne fait que commencer

15 septembre 2006

La campagne de l’AJP pour les journalistes indépendants, «Pigiste pas pigeon», a été officiellement lancée ce vendredi matin (15/09/06) au cours d’une conférence de presse. Marc Chamut, président de l’AJP , Dominique Naohé, représentant du groupe de travail «indépendant» au sein de l’association, Daniel Conraads, président de l’AJP-Liège , Jean-François Dumont, coordinateur du « Livre […]

[ → Lire la suite ]

Portrait-robot : 1 journaliste sur 4

9 septembre 2006

Le portrait-robot de l’indépendant francophone belge : « ils sont 468, professionnels actifs et stagiaires confondus : « tient en quatre traits majeurs » : c’est un homme, il a sa carte de journaliste professionnel, il a entre 30 et 39 ans, il est de la région Bruxelles-Brabant. Son collègue flamand n’est pas très différent, hormis le fait […]

[ → Lire la suite ]

Conférence de presse : invitation « Le Livre Noir des journalistes indépendants »

9 septembre 2006

1 journaliste belge sur 4 a un statut d’indépendant, le plus souvent par obligation et non par choix. Revenus inférieurs au salaire minimum, barèmes inexistants ou fixés à la tête du client, concurrence effrénée, retards ou refus de payement de l’éditeur, soumission absolue aux exigences de l’employeur, textes commandés et jamais publiés. Voilà le sort […]

[ → Lire la suite ]