La campagne de l'AJP pour les journalistes indépendants - Acte 2
Photo Belpress.com

Portrait-robot : 1 journaliste sur 4

9 septembre 2006 /// Catégorie : La campagne

Illustration : KanarLe portrait-robot de l’indépendant francophone belge : « ils sont 468, professionnels actifs et stagiaires confondus : « tient en quatre traits majeurs » : c’est un homme, il a sa carte de journaliste professionnel, il a entre 30 et 39 ans, il est de la région Bruxelles-Brabant. Son collègue flamand n’est pas très différent, hormis le fait qu’il vit en province d’Anvers ou de Limbourg.

Dans les deux Communautés du pays, les indépendants représentent un peu moins du quart de la profession. En 1993, ils ne constituaient que 16% des journalistes. Mais parmi les stagiaires, cette proportion grimpe à un tiers. Rien de surprenant à cela : les jeunes sont nombreux à faire leurs armes comme pigistes, d’autant que les éditeurs préfèrent souvent les tester sous ce statut avant de les engager éventuellement comme salariés.

En Belgique, un journaliste sur quatre (26%) est une femme. On retrouve presque la même proportion de femmes (23,3%) parmi les indépendants. Mais cette fois, le Nord et le Sud affichent une différence significative. Côté francophone, elles représentent 27% des indépendants et côté flamand, seulement 20,6%.

Stagiaires ou professionnels, les indépendants sont plus nombreux et pour cause : dans la section de Bruxelles-Brabant, puis à Hainaut- Namur, à Liège et au Luxembourg. Mais par rapport au nombre total de journalistes dans ces sections, c’est en province de Luxembourg qu’ils sont proportionnellement plus nombreux, puis à Bruxelles-Brabant, à Liège et en Hainaut-Namur.

On trouve le plus d’indépendants chez les jeunes journalistes (de 20 à 29 ans) puis chez les plus de 50 ans, comme si ce statut servait souvent de porte d’entrée et de sortie du métier. Mais au sein des indépendants, les jeunes représentent la plus petite catégorie tandis que le gros des troupes (58%) a entre 30 et 49 ans.

Extrait du « Livre Noir des journalistes indépendants », coédité par l’AJP et les éditions Luc Pire, coordonné par Jean-François Dumont et illustré par Kanar.