La campagne de l'AJP pour les journalistes indépendants - Acte 2
Photo Belpress.com

Rencontre avec le cabinet de Sabine Laruelle

30 octobre 2006 /// Catégorie : La campagne

La première rencontre dans le cadre du lobbying politique de la campagne « Pigiste pas pigeon » de l’AJP a eu lieu avec le cabinet Laruelle (classes moyennes / statut des indépendants).

Réunion ouverte, avec des interlocuteurs informés (ils avaient reçu et lu le Livre Noir) et sensibilisés. On a passé en revue les pistes actuellement ouvertes et les chantiers à ouvrir.

Pistes ouvertes : faux-indépendants

L’avant-projet de loi relatif aux faux-indépendants est actuellement au Conseil d’Etat et en reviendra fin novembre. Le CNT n:™a pas encore rendu d’avis (mais cet avis n:™est pas obligatoire). Le cabinet espère encore un vote au Parlement avant la fin de l’année. Il considère qu’il s:™agit là d’une clarification importante pour notre secteur également; nous émettons des réserves certaines à ce sujet (basé sur la :œvolonté: des parties, il fait en effet l’impasse sur le déséquilibre des parties); le cabinet considère que le :œruling: social organisé (commission que peut saisir l’indépendant en cas de doute sur la qualification à donner à une relation de travail) devrait aider les travailleurs indépendants. Voilà qui ne nous convainct pas, mais on aura l’occasion d’en reparler.

Chantier à ouvrir : statut social

Le cabinet est prêt à étudier toute proposition pour les journalistes indépendants. En particulier, il n:™est pas opposé à examiner l’extension de certains systèmes existants (dont celui des artistes).

Nous passons en revue les différentes pistes d’amélioration possibles en sécurité sociale belge et les systèmes existants à l’étranger.

A noter que le cabinet Laruelle a bien été contacté par le cabinet Laanan qui travaille à la mise en place d’un groupe technique inter-cabinet communauté/fédéral (Laanan, Simonet, Arena, Demotte, Reynders, Laruelle) : voir à ce sujet dans le blog, la question parlementaire. A la question de savoir si la même campagne a lieu côté NL de l’AGJPB, il est répondu que l’AGJPB travaille au plan fédéral dans ce dossier en collaboration avec la VVJ (la situation en Flandre des journalistes indépendants procède de précarité très comparable).

Il a été décidé que l’AJP/AGJPB continue son « tour des politiques » et revienne chez Laruelle aux environs de la fin novembre.