La campagne de l'AJP pour les journalistes indépendants - Acte 2
Photo Belpress.com

Le Livre Noir des journalistes indépendants

Une co-édition de l'AJP et des Editions Luc Pire

Rédigé à partir de nombreux témoignages de pigistes francophones recueillis par l’AJP (Association des journalistes professionnels), le « Livre Noir » raconte leur vie professionnelle au quotidien, leurs relations pas toujours faciles avec les rédactions, leur sentiment d’isolement. Il dit aussi leurs difficultés à obtenir des revenus décents dans un milieu où la concurrence avec les freelances non-professionnels, mais aussi entre eux et avec les collègues salariés, est très vive.

Dans de telles conditions de travail, la qualité de l’information ne peut pas toujours être assurée, sauf si on figure au petit nombre des pigistes très spécialisés, expérimentés, bien rémunérés. Car il existe aussi des journalistes indépendants heureux. Les autres s’accrochent tant bien que mal à ce métier qu’ils voudraient garder. Mais tous n’y arrivent pas. Ils expliquent dans le « Livre Noir » pourquoi ils ont dû renoncer au journalisme.

L’ouvrage s’achève avec les pistes d’action de l’AJP pour endiguer la précarité des journalistes professionnels indépendants : limiter le nombre de candidats journalistes et réguler les stages étudiants ; établir et faire respecter des tarifs équitables de rémunération ; améliorer le statut fiscal et social des pigistes professionnels ; amener les employeurs et les journalistes salariés à restaurer les conditions de travail des indépendants.

» Voir la table des matieres


L'auteur et l'éditeur

Ancien membre du conseil de direction de l’AJP,journaliste et enseignant à l’Ecole de Journalisme de Louvain (UCL), Jean-François Dumont est aujourd'hui secrétaire général adjoint de l'union professionnelle AJP. Coauteur de Ecrire au quotidien, pratiques du journalisme (EVO/Chronique sociale) et de La presse écrite en Belgique (Kluwers), il est aussi président de l'Institut de journalisme (IDJ).

L’AJP est l’union professionnelle des journalistes professionnels francophones et germanophones de Belgique. Elle représente quelque 2 500 journalistes exerçant dans des médias – écrits, audiovisuels et en ligne – d’informations générales.